L’Agglomérat des Rêveurs est un espace dédié aux arts contemporains.

Écrit

Accés direct aux catégories : , & .


La révolte de l’homme

C’est la révolte de l’homme
Doux comme le coton de grand Mère
Poiles hérissés comme à la vue d’un Fantôme
Combien coûte ton anneau
Combien as tu payé celui qui l’a extrait du sol
Combien as tu payé en pesos pour ramener mon ancêtres
Combien as tu reçu contrairement à tes reçus
Combien as tu payé mon café mon cacao
un jour je vendrais mon kaka en guise ho
Combien as tu donné de ce soit disant financement,
De ses dettes contractés au nom du peuple
En son absence ou en sa présence Il le paye encore
D’un corps malade de cors

Il ne reste que des Bali-balis (race de mouton au Mali)
Pour Tabaski (la grande fête après le Ramadan)
Le vieux t’offre ses nerfs
Tes dents tombent Tu sombres dans dur
Je suis un Pas un Fali (un âne en Bambara)
Le lien avec le Mali vient des 7 grands Mères Soumbounous
A tambacounda je suis je fuis
Je lis Le secret des vieux
Les 7 fruits et légumes : la Papaye, la Mangue, Le Manioc, Le gombo
n’est pas un bonbon même si c’est bon
Demande au Tambacoumba (Fruit)
Le jus goyave me rend suave
Et avec le gingemgre j’engendre
Jusqu’a devenir gendre...

C’est La révolte de L’homme

Je voulais parlé au président de la délinquance juvénile
On m’a dit qu’il est inaccessible
Alors j’ai envoyé un gros tas de merde
Dans la gueule Tout contre le ralebole
Les assiettes bousculent les bols
Mais toi t’es drôle
C’est dieu qui distribue les Rôles
Nous le béton On le frôle
On met nos mets nos grolles
Celui qui pété l’antivol
Que celui qui vole Vole comme une folle
C’est le village et son sol
Le paysan et son tôle
désormais le symptôme se fait bousculer par le symbole
Des dommages et intérêts
j’y pense à cause de ses plaies à tort
Me tordent de douleur Avec raison je prie les saisons
Que personne ne croupisse en prison
Pour 1000 raisons
Jamais comparaison n’aura raison
Et ne sera jamais raison
Compassion

C’est la révolte de L’homme

Dans ma piaule mon cerveau vol voltige
On l’attrape plus, là, volatil
Depuis que l’hôte arrive avec des lentilles
Croisés nos regards de gentils bon nègres
Avec notre manger maigre
Aigre grere greeeeeeee

Lokomotive

Poésie

A

Au gré du hasard
par Istina

L’Art est mort
par Ypnova

Aubade en Balade
par HL Cellier

B

Butterfly effect
par David Barnes

Bric-a-brac
par David Barnes

C

La Commune 140e
par HL Cellier

D

Dans tes crevasses
par Aline Kerneïs

G

Un grain
par Sebseb

H

Higher than a high wire walker
par David Barnes

I

If God has just unplugged the sun
par David Barnes

K

Kiki de Montparnasse
par Wonderjenn

M

"Man in Forest"
par Georgina Emerson

"My baby is drawn in the dark"
par Georgina Emerson

P

La pelle et la paix
par David Goudreault

La page blanche
par Pyrrhus

Pierrot
par HL Cellier

R

Rebut
par HL Cellier

Renaud Futur
par Piéton

S

Spoken Word Paris
par HL Cellier

Sans titre
par Piéton

Sans titre
par Pyrrhus

Sans scrupules...
par Pyrrhus

Sans titre
par Istina

Sans titre
par Istina

Se laisser vivre
par Istina

Sans titre
par JaAfari

U

Untitled
par Georgina Emerson

Untitled
par Alex Joslyn

La révolte de l’homme
par Lokomotive


Haut de page


Nouvelle


Haut de page


Article


Haut de page


Navigation

Rubrique

Thématique

& Compagnie