L’Agglomérat des Rêveurs est un espace dédié aux arts contemporains.

Écrit

Accés direct aux catégories : , & .


Bon voyage sur un air communal

J - 2


Vendredi matin, elle fulmine parce qu’elle est réveillée depuis 8h30. Au bout d’un moment, à tant houspiller, elle m’oblige à me lever. Machinalement, je vais prendre ma douche. Elle est encore plus furax lorsque j’en sors, tout ce temps elle m’attend pour manger. Elle a « trop faim ». Alors que nous sommes dans la salle de restauration, elle me passe un savon car : « nous ne prenons jamais le petit-déjeuner ensemble »... C’est l’avant dernière fois, en tous cas, ça, elle ne le sait peut-être pas.

A partir de 9h30, je patiente lors de ses traditionnels préparatifs, aujourd’hui, à peine trois heures. Ensuite, on va faire un tour de pédalo. L’activité m’amusait à mes cinq ans, maintenant de la voir en transat alors que je sue, elle insiste : « On va si lentement ». On n’a rien d’autre de prévu avant 13h30 et la visite du village des lutins. Oui oui, j’accélère...

J’ose lui demander l’appareil photo pour prendre le panneau d’affichage. En lui rapportant avec un sourire, je commence une phrase : « T’as vu c’est drôle y’a... » et là, elle me coupe, m’arrachant l’appareil : « le seul truc que je te demande, c’est de le ranger correctement ! Tu vois y’a un côté dur dans la housse c’est le côté de l’écran ! » Elle le ressort immédiatement, va se balader avec quelques instants. Je ne dis rien, m’assois cinq minutes, j’ai le souffle coupé. Elle est allée voir le même panneau d’affichage et revient toute guillerette me faire la remarque qui a failli m’échapper. De toute façon : « y’a pas assez de contes «, « rien ne lui plait », « on rentre à Montréal » ...

Maintenant elle m’engueule parce qu’elle ne « peut pas regarder la route ET le GPS » et elle n’a pas le réflexe d’écouter la voix quand celle-ci parle. Aussi faut-il à tout prix que je lui répète mot pour mot... et si elle continue à faire une tête incrédule, je dois lui décrire le dessin à l’écran. Pensant que j’ai encore fait exprès de provoquer un phénomène où, par l’accentuation d’un phonème, je l’entraîne à se tromper entre gauche et droite, elle s’emporte à lâcher le volant...

On enregistre nos billets de retour sur internet, je découvre que j’ai un début de rhume, elle m’interdit de renifler, je m’en vais. Le soir Marianne nous emmène dans une boite à chanson, Amélie est très heureuse. Elle danse sur son siège. Je me tiens debout derrière. Ce soir encore, on n’a pas mangé mais les filles gardent la ligne c’est l’essentiel.

Paulette Hirma


Retouver directement les catégories : , & .

Poésie

A

Au gré du hasard
par Istina

L’Art est mort
par Ypnova

Aubade en Balade
par HL Cellier

B

Butterfly effect
par David Barnes

Bric-a-brac
par David Barnes

C

La Commune 140e
par HL Cellier

D

Dans tes crevasses
par Aline Kerneïs

G

Un grain
par Sebseb

H

Higher than a high wire walker
par David Barnes

I

If God has just unplugged the sun
par David Barnes

K

Kiki de Montparnasse
par Wonderjenn

M

"Man in Forest"
par Georgina Emerson

"My baby is drawn in the dark"
par Georgina Emerson

P

La pelle et la paix
par David Goudreault

La page blanche
par Pyrrhus

Pierrot
par HL Cellier

R

Rebut
par HL Cellier

Renaud Futur
par Piéton

S

Spoken Word Paris
par HL Cellier

Sans titre
par Piéton

Sans titre
par Pyrrhus

Sans scrupules...
par Pyrrhus

Sans titre
par Istina

Sans titre
par Istina

Se laisser vivre
par Istina

Sans titre
par JaAfari

U

Untitled
par Georgina Emerson

Untitled
par Alex Joslyn

La révolte de l’homme
par Lokomotive


Haut de page


Nouvelle


Haut de page


Article


Haut de page


Navigation

Rubrique

Thématique