L’Agglomérat des Rêveurs est un espace dédié aux arts contemporains.

Écrit

Accés direct aux catégories : , & .


Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas

Mercredi 4ème : Rugie furie, valse à la nuit


Mercredi on part chercher la voiture, ils n’ont plus celle qu’elle a réservé. Pour une fois, être accompagnée d’une râleuse constitue un avantage, on roule surclassées en Ford-Mustang-Turbo-Décapotable-Sièges-en-cuir-et-pleins-de-lumières-qui-clignotent. Petit moment de répit, le premier du voyage, elle a un nouveau joujou et a enfin l’air contente puis oublie. On part pour Québec. Heureusement, Marianne nous a prêté son GPS. Après les 250 km, elle est crevée, rajoutant à sa façon de conduire, machinalement je m’agrippe à la portière.

On dépose les valises à l’hôtel « Best Western *** » et on va dans le centre. Moment « Intelligence » pour trouver le chemin, puis elle demande à voir le pire attrape nigaud du circuit. Je lui dis. Mauvaise idée, elle s’énerve parce qu’elle n’a lu aucun guide. Je la supplie de manger. Il est 17h, je crève la dalle. On saute-mouton avec les repas, tous les jours, rien ne lui plait. Finalement, c’est trop cher pour elle - elle tient à me rembourser - je prends une pizza, elle préfère vraiment juste une entrée melon-jambon, y’a pas plus minuscule... Fin de sa verrine, elle me lance de grands yeux affamés, je lui propose - la mort dans l’estomac - une part de ma pizza, elle dit pas non, prend la plus grosse.

Retour à l’hôtel, 19h, encore rien vu de Québec. Elle appelle Alain, l’ami d’amis dont nous avions les coordonnées. Il passe nous chercher à 19h15 - rapide - nous emmène chez lui. Il parle tout le temps, a l’air défoncé et je respire, il l’occupe. Elle est en mode camouflage et grands sourires. Chez lui, c’est très sympa mais je suis toujours timide. Un de ses potes sert un shot de vodka. J’avale le mien avec amour. Il en sert un deuxième. Je commence à me détendre. Amélie enchaîne les clopes et grelote sur le balcon. Juliette la copine d’Alain lui donne une couverture, elle a l’air d’une petite vieille, genre Tatie Danielle en plus aigrie. Elle insiste, on repart en bus. Elle a froid, elle est fatiguée et n’en peux plus de me le répéter.

Paulette Hirma


Retouver directement les catégories : , & .

Poésie

A

Au gré du hasard
par Istina

L’Art est mort
par Ypnova

Aubade en Balade
par HL Cellier

B

Butterfly effect
par David Barnes

Bric-a-brac
par David Barnes

C

La Commune 140e
par HL Cellier

D

Dans tes crevasses
par Aline Kerneïs

G

Un grain
par Sebseb

H

Higher than a high wire walker
par David Barnes

I

If God has just unplugged the sun
par David Barnes

K

Kiki de Montparnasse
par Wonderjenn

M

"Man in Forest"
par Georgina Emerson

"My baby is drawn in the dark"
par Georgina Emerson

P

La pelle et la paix
par David Goudreault

La page blanche
par Pyrrhus

Pierrot
par HL Cellier

R

Rebut
par HL Cellier

Renaud Futur
par Piéton

S

Spoken Word Paris
par HL Cellier

Sans titre
par Piéton

Sans titre
par Pyrrhus

Sans scrupules...
par Pyrrhus

Sans titre
par Istina

Sans titre
par Istina

Se laisser vivre
par Istina

Sans titre
par JaAfari

U

Untitled
par Georgina Emerson

Untitled
par Alex Joslyn

La révolte de l’homme
par Lokomotive


Haut de page


Nouvelle


Haut de page


Article


Haut de page


Navigation

Rubrique

Thématique