L’Agglomérat des Rêveurs est un espace dédié aux arts contemporains.

Médiathèque

Accè direct aux œuvres les plus populaires des sections : , & .


La pelle et la paix

Je répond à l’appel de la paix
Comme Mallarmé
Avec une pelle pour enterrer la rage de guerre à jamais
Alarmez-les! On ne peut confier la paix à l’armée
Mais à l’art mais l’art mais l’art mais...

On peut brandir des chansons
Mais on sera déjà chanceux
Si elles s’incèrent chez ceux qui ont le droit sur le piton
Ce n’est pas dans le cockpit des chasseurs qu’elles tourneront
Ni dans les mallettes ou les classeurs de l’ONU
Oh non ! Le pouvoir au nord garde le sud sur les nerfs
C’est les actionnaires qu’ils honorent
Et ceux qui ont la grosse tête à tête nucléaire
Inoculé aux limites de la vérité militaire
Ils ont une minute de silence
Pour chaque complot qu’ils doivent taire...

Je répond à l’appel de la paix
Comme Mallarmé
Avec une pelle pour enterrer la rage de guerre à jamais
Alarmez-les! On ne peut confier la paix à l’armée
Mais à l’art mais l’art mais l’art mais...

Ils ont leurs mines, leurs mimes et leurs morts
On a que nous-mêmes, nos mines, nos rimes et nos mots
Alors avant qu’on élimine ceux qui mènent le bal
Il faudra plus que des bombes et des balles
Sans vouloir péter ta bulle, la guerre elle est belle
Pour la cabale qui charge le bill à l’échelle globale
Ceux qui fournissent les pierres, les armes
Et les pierres tombales
C’est toute une économie que les troupes trimballent
Alors si on trinque à la paix
J’espàre que ton drink est prêt
À voler dans les airs ou à rincer des plaies

Je répond à l’appel de la paix
Comme Mallarmé
Avec une pelle pour enterrer la rage de guerre à jamais
Alarmez-les ! On ne peut confier la paix à l’armée
Mais à l’art mais l’art mais l’art mais...

Il faut de la masse et de l’esprit critique
De l’espoir en masse, du nerf et des viatiques
Ne pas se laisser dévier quand la haine attire
Discerner le vrai dans le discours et la pub qui l’entoure
En cette ère, c’est dans l’ombre qu’on prend de la hauteur
En cette terre, ne compte plus que ceux qui t’entoure
Il n’y a pas de loi contre le port d’âme
Mais si à ton tour, tu dois tout tenter
Fait péter leur dépôt d’armes
Action directe sans blesser ni homme ni femme
Il n’y a pas que les bombes qu’allume la flamme
Dans leur tragédie, t’as aucun rôle à jouer
Sinon celui de saboter et jouir
Et s’ils veulent faire de toi leur jouet
Dis leur ;
D

David Goudreault

Écrit


Poésies populaires :

Rebut
par HL Cellier

La pelle et la paix
par David Goudreault

"Man in Forest"
par Georgina Emerson

La Commune 140e
par HL Cellier

Butterfly effect
par David Barnes


Articles les plus lus :

Today’s hmm
par Georgina Emerson

Piéton, Dresseur de MoTs
par HL Cellier

Ypnova, Le Plasticien des MoTs
par HL Cellier

Penny’s Open Mic
par Georgina Emerson

Getting Press at 3 Literary Events
par Georgina Emerson


Panel de nouvelles :

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
6ème jour : Vendredi ou de la mauvaise humeur en art de vie par Paulette Hirma

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
Mardi 3ème : pourquoi suis-je venue ? par Paulette Hirma

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
Jeudi passons la 5ème : A fond sur la Ford-Mustang par Paulette Hirma

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
Dimanche 1er : jour de visite à Montréal, scène d’effroi acte 1 par Paulette Hirma

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
Lundi 2ème : c’est si tôt le matin,
désarroi acte 2 par Paulette Hirma

Le Picarillo de Belleville
par Françoise Galland

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
Prélude par Paulette Hirma

Quel Bazard
par Benjamin

Bon voyage sur air communal, vous n’en reviendrez pas
Mercredi 4ème : Rugie furie, valse à la nuit par Paulette Hirma

La Picarilla de Belleville
par Françoise Galland


Haut de page


Navigation

Rubrique

Thématique